COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’appel du 18 Avril :
Mobilisation nationale massive pour une formation de qualité !

Mardi 18 avril 2017

Les internes en médecine ont prouvé à nouveau qu’ils souhaitent une formation de qualité.

Ce matin, plus de 20 villes ont répondu à l’appel regroupant plusieurs centaines d’internes grévistes. Nous nous sommes ensuite réunis devant le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dans l’après-midi.

Une délégation a été reçue par le Pr Lemoine, conseiller santé de M. Thierry Mandon ; M. Prévost, conseiller social et vie étudiante au sein du cabinet de Mme Vallaud-Belkacem ; M. Jean-Christophe Paul, chef de département DGESIP ; M. Mollard, conseiller cabinet du ministère de la santé ; M. Albertone, sous-directeur DGOS.

Un long entretien s’en est suivi autour de nos 3 axes de revendication :

  1. Concernant le statut de la phase 3 : le discours est resté inchangé. Les tutelles manifestent une volonté de concertation quant à l’écriture du statut pour un envoi au conseil d’Etat avant le 1ermai. La prochaine réunion aura lieu le 21 Avril. Nous avons réaffirmé nos revendications et demandons que l’étudiant ne soit pas appelé « Assistant 3e cycle », cette appellation risquant d’entraîner un glissement de tâches vers l’étudiant en formation.
  2. Concernant, les revendications consensuelles des associations de jeunes de spécialité, c’est lestatu quo. Les représentants des ministères ont reculé la possibilité d’allongement de durée des DES concernés (néphrologie, cardiologie, hépato-gastro-entérologie) à l’année prochaine sous prétexte qu’il leur fallait une étude de faisabilité… Cependant l’essentiel des professionnels libéraux, hospitaliers, universitaires, enseignants et étudiants en font la demande.
  3. Concernant les conséquences de la réforme du troisième cycle sur les internes actuellement en cursus, les réponses sont floues. Il nous est garanti que les internes actuels ne seront pas lésés mais sans proposition de solution concrète aux problématiques rencontrées sur tout le territoire français.

Le mouvement de grève a permis d’accélérer le travail sur la phase 3 par les Ministères. Les demandes ne sont pas toutes entendues. L’ISNI ne lèvera pas son mouvement de grève avant d’avoir pu se concerter avec les représentants de l’ensemble des internes via les villes et les spécialités en assemblée générale ordinaire ce week-end. Dans l’attente, nous restons mobilisés.

L’ISNI appelle les candidats aux élections présidentielles à prendre conscience de ce problème qui impactera la qualité de soins des français.

L’Appel du 18 Avril : Une réforme OUI, sans les internes NON ! Nous ne laisserons pas brader la formation des médecins. Les Français méritent mieux qu’une médecine low-cost.

 Pour lire le communiqué en ligne : cliquez ici !

Contacts presse :

Olivier LE PENNETIER – Président – president@isni.fr | 06.50.67.39.32

Sébastien POTIER – Premier Vice-président et Porte-parole – porte-parole@isni.fr | 06.76.26.29.99

Abdellah HEDJOUDJE –Vice-président Enseignement Supérieur et Recherche – esr@isni.fr