COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Suicide d’un soignant : il faut que cela cesse !

Mardi 7 février 2017

Une fois de plus, un drame secoue l’hôpital avec la défenestration d’un infirmier francilien, un peu plus d’un an après le suicide médiatisé d’un professeur de cardiologie du même établissement. Depuis début novembre, trois internes se sont donnés la mort.

L’ISNI, au nom des internes, s’attriste du suicide de notre collègue soignant et adresse ses condoléances à la famille.

Deux mois après les annonces ministérielles d’amélioration de la qualité de vie au travail et lutte contre les risques psychosociaux, la liste ne cesse de s’accroître.

Que cela soit sur le lieu de travail ou en sortant d’une garde de 24 heures, ces gestes de désespoir nous alertent sur le mal-être global des professionnels de santé.

L’ISNI, avec le concours des autres structures de jeunes et futurs médecins, mène depuis le 31/01 une grande enquête sur la santé mentale des médecins. Cette étude ambitieuse a pour vocation de trouver des solutions concrètes, réalistes et rapides à ce mal qui touche nos hôpitaux.

Quand les pouvoirs publics prendront-ils conscience de cette catastrophe ?

Quand la France se donnera-t-elle les moyens d’éviter le sacrifice de ses soignants ?

Il est temps que le mal-être des soignants cesse.

Pour lire le communiqué en ligne : cliquez ici !

Contacts presse :
Olivier LE PENNETIER
– Président – president@isni.fr | 06.50.67.39.32
Sébastien POTIER – Premier Vice-président et Porte-parole – porte-parole@isni.fr | 06.76.26.29.99